buy Alprazolam online without prescription
2004        Du 4   septembre au    9   octobre   

Entre   Temps    Monique   Maday, mixed media   

   
  04       
   
 

Repères   sur l'artiste et sa démarche

A   une époque qui nous confronte quotidiennement aux aspects sombres de notre   existence, souvent thématisés dans l'art et amplifiés dans les médias,   l'artiste Monique Maday s'intéresse à la sérénité que dégagent certains   êtres.

D'où   une série de portraits de gens d'origine, d'âge et de genre différents,   aux yeux essentiellement fermés, au sourire à peine perceptible. Ou alors   aux yeux qui viennent de s'ouvrir à nouveau sur le monde extérieur. Les séances   de prises de vue ont généralement commencé par un dialogue sur le thème   de la sérénité entre l'artiste et son modèle. Ces portraits constituent   la "banque de données" dans laquelle Monique Maday a puisé pour réaliser   les oeuvres (mixed media) présentées dans l'Espace culturel Assens,   notamment les peintures cinétiques en accordéon   montrées pour la première fois au public. Celles-ci utilisent une technique   artisanale vieille de plusieurs siècles, mais affinée par des moyens   d'aujourd'hui. Une technique qui permet au visiteur de voir dans une seule et   même représentation d'un visage deux expressions différentes, selon   l'endroit où il se tient par rapport à l'oeuvre.

En   contre-point aux visages, Monique Maday a cherché ses propres visions,   symboles de sérénité. Celles qu'elle propose à Assens sont des images   d'eau, tels des signes de silences et de soupirs dans la partition d'un   adagio.   

   
   
2004       

Du 19   juin    au    24   juillet

Marc   Batalla, peintures, gouaches, dessins    David Clerc, peintures    Cendrine   Colin, dessins, installation

  07       
  Marc Batalla (1973)   

Peintures, gouaches,   dessins

Marc Batalla développe son   travail dans l'observation de son univers proche. Dans ses dessins, ses   gouaches, ou ses travaux à la tempera, il investit le visible en représentant   inlassablement ce qui l'entoure : la fenêtre de son atelier, un pot de   peinture, etc. Au travers de l'expérience renouvelée de ces variations sur   un même thème, le sujet, parfois anodin, toujours familier, devient un accès   au monde. Ce faisant il ne cherche pas à dédoubler le monde, il le prolonge:   il construit un univers à sa mesure, où les lignes vigoureuses et souples   cernent des aplats de couleurs contrastées.   
  05       
  Cendrine Colin (1977)   

Dessins, installations

Artiste engagée, Cendrine   Colin combine avec humour le langage et l'espace dans des installations dont   l'apparente simplicité peut paraître déconcertante. Elle expérimente, crée   des objets ou des environnements pour entamer un dialogue, pour permettre une   réflexion sur notre humanité, ou notre perte d'humanité. Dans un style   pictural réduit à l'essentiel, ses dessins qui semblent nés dans l'urgence   posent un regard ironique sur la guerre, la société de consommation, les inégalités   sociales, ou tout simplement la vie. Associés aux traits nerveux de ses   "griffonnages d'enfant terrible", des mots percutants sèment la   zizanie dans notre quotidien confortablement installé dans une indifférence   politiquement correcte.
   Voir son site www.cendrinecolin.com
   
  06       
  David Clerc (1971)   

Peintures

Formes qui se dissolvent dans   l'atmosphère, mirages vaporeux : les visions à l'apparence impondérable de   David Clerc échappent au souci immédiat de la réalité quotidienne. On   retrouve dans ses paysages urbains, baignés dans des lumières diffuses, la   simplicité des lignes et les grandes étendues de ciel qui rappellent l'esthétique   japonisante de la fin du XIXe siècle. Bleus, mauves, sépias, gris sombres,   des teintes sourdes plongent pans de toits et cheminées dans une ambiance méditative.   Ces fragments d'architecture épurés côtoient des représentations de gares   parisiennes qui, telles des reflets dans l'eau, semblent vibrer sous le   regard du spectateur. De ces ossatures de métal et de verre, évoquant Monet   et les réflexions impressionnistes, émane une intensité sereine emplie de   nostalgie.   
   
2004       

Du 1er    mai    au    5   juin

MUMA   "Voie-ages", peintures, dessins, installations

 

01       

   
  www.muma-art.com     www.artfiction.ch/projet.html       
   
 

1er mai 2004 dès 18.30h vernissage de   l'exposition
   19h Allocution de Mme Céline Eidenbenz, historienne de l'art
   

L'exposition "Voie-ages" est ancrée   dans une expérience personnelle de l'artiste qui effectua un voyage   solitaire à vélo de 16 mois. Pourtant l'exposition n'est pas le simple   reflet des paysages traversés, il s'agit plutôt d'un voyage vers l'intime,   à la fois contemplatif et fantasmatique. L'exposition est conçue comme un   itinéraire autant physique que psychique avec ses étapes: préparation du   voyage, fascination du nouveau, retour sur soi. La visite est aussi un   aller-retour et, comme pour un voyage, la compréhension se fait surtout au   retour!   

Précisons que la performance et l'exposition    ont été conçues dans un programme de manifestation itinérante entre le    Centre cultural La Mercè, Girona (Espagne) et l'Espace culturel Assens,    avec un catalogue bilingue en vente à l'Espace culturel.   

   
 

1er mai 2004 dès 20.30h jusqu'à 23h00   

(En cas de mauvais temps, la performance   est reportée au 8 mai 2004. Rens. tél 1600 021)   

Performance sociale participative "Allumons   Assens"       

   
 

02       

   
  Une performace sociale participative: 12'000   bougies, 75 volotaires, un village    Tempête finale: musique Blaise Mettraux,   texte Gil Pidoux et participation de 60 choristes   
   
2004        Jeudi 27 mai 2004 à 20.00h
Soirée de lecture et d'échange autour de Muma et de ses amis:
   
     Beat Christen     Eugène      Daniel Maggetti    Croûton l'Ancien      Signa-tura    Le faiseur de vide    Les fourmis cosmiques    Les mémoires anticipés    de Croûton l'Ancien / Edt. Art   & Fiction     Texte lu par Domenico Carli, comédien